Fédération de la Somme pour la Pêche et la protection du milieu aquatique
La règlementation pêche

Les périodes de pêche
Les tailles minimales de capture
Le nombre de prises
Le transport du poisson
Les horaires de pêche
la pêche la nuit
Les procédés et modes de pêche
Les conditions particulières de pêche
REMISE à l'EAU OBLIGATOIRE

Espèces susceptibles de créer des
déséquilibres biologiques


 

Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche téléchargeable en bas de cette page.

Tout pêcheur en eau douce, professionnel ou de loisir doit enregistrer ses captures d'anguilles dans un carnet de pêche, dont il doit être en possession pour contrôle lors de toute activité de pêche :  carnet de capture téléchargeable en bas de cette page.

 Les périodes de pêche

Date de pêche 2024
Brochet 
 - 1er janvier 2024 au dimanche 28  janvier 2024  
 - 27 avril  2023 au 31 décembre 2024
,


Sandre 2ème catégorie : 
 - 1er janvier 2024 au dimanche 28  janvier 2024  
 - 27 avril  2024 au 31 décembre 2024
,
 
Brochet en rivière de première catégorie du 27 avril 2024 au 15 septembre 2024.

Truite 1ère catégorie : 
9 mars 2024 au 15 septembre 2024
 

 Les tailles minimales de capture

La mesure s’effectue de l’extrémité de la bouche à l’extrémité de la queue.
Les espèces de poissons doivent être remis à l'eau immédiatement après leur capture si leur longueur est inférieure à :


- 60 cm pour le brochet dans les eaux  2ème catégorie;
- 50 cm pour le sandre dans les eaux de la 2ème catégorie.

50 cm pour le brochet dans les eaux  de 1ére catégorie;


- 30 cm pour le black-bass dans les eaux de la 2ème catégorie ;
- 25
cm pour les truites (autres que la truite de mer), l'omble ou saumon de fontaine et l'omble chevalier ;
- 60 
cm pour les truites de mer sur l'Authie
- 50 cm pour les truites de mer sur la Bresle
Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page

 Le nombre de prises

Le pêcheur dispose d'un quota journalier :

Le nombre de captures de salmonidés (autres que le saumon) est limité à six par jour et par pêcheur.

1ère catégorie :  2 brochets.

2ème catégorie :  3 carnassiers (brochets, sandres, black-bass) 
dont 2 brochets.

Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page


 Le transport du poisson
En tout temps, il est interdit à un pêcheur amateur de transporter des carpes vivantes de plus de 30cm.
Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page


 Les horaires de pêche
La pêche est autorisée ½ heure avant le lever du soleil et jusqu’à ½ heure après le coucher du soleil ; cela concerne également l'anguille.

Des conditions particulières s'appliquent  pour  :
- la carpe de nuit
- le saumon et la truite de mer
Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page


 La pêche de nuit
La pêche à la truite de mer est autorisée deux heures après le coucher du soleil dans les cours d'eau figurant comme cours d'eau classés à la truite de mer et saumon voir Avis Préféctoral Pêche.

La pêche à la carpe de nuit est autorisée toute l'année sur les seuls plans d'eau désignés dans l'arrêté préfectoral : ''carpe annuel''.
Seules les esches végétales sont autorisées.
La pêche au lancer est interdite.
Toute prise doit être remise à l'eau immédiatement. Le sac de capture est interdit.

Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche   en téléchargement en bas de cette page, Cet avis reprend les domaines d' AAPPMA ainsi que les propriétaires privés qui bénéficient de l'autorisation de pêche à carpe de nuit.

 Les procédés et modes de pêche prohibés
Pendant la période d'interdiction spécifique de la pêche du brochet, du sandre et du black bass,
il est interdit de pêcher au vif, au poisson mort ou artificiel, à la cuiller et autres leurres susceptibles de capturer ces espèces d'une manière non accidentelle.
 
La pêche des carnassiers ne peut se pratiquer qu’avec les appâts suivants :
 
- les leurres de type insecte de petite taille,
- les larves et vers dont la taille est inférieure à 13 cm,
- les imitations de larves et vers dont la taille est inférieure à 13 cm,- les mouches,

- les appâts naturels de type viande, à condition qu’ils soient posés sur le fond.
Tout brochet, sandre ou black bass pêché accidentellement pendant la période d'interdiction doit être remis à l'eau. 

Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page










Il est interdit d'utiliser comme appât ou comme amorce : 
- les poissons des espèces dont la taille minimum a été fixée par les articles R436-18 et R436-19, des espèces protégées par les dispositions des articles L 411-1, L 411-2 et L412-1 et des espèces mentionnées aux 1° et 2° de l’article L 432-10,
- des asticots et autres larves de diptères,
dans les eaux de première catégorie.

Il est interdit de pêcher :
- dans les dispositifs assurant la circulation du poisson, dans les ouvrages construits sur le lit des cours d’eau.
-  à partir des barrages et écluses ainsi que sur une distance de 50 mètres en aval de l’extrémité de ceux-ci à l’exception de la pêche à une ligne ;
-  dans les réserves de pêche.
-  de porter et d’utiliser une gaffe.

Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page,.
 
REMISE à l'EAU OBLIGATOIRE : 
Des Brochets : 
Depuis plusieurs années, la Fédération de la Somme pour la pêche et la Protection du Milieu Aquatique et ses partenaires ont réalisé d'importants investissements techniques sur la Frayère de la Chaussée Tirancourt,
Grâce aux partenariats et à l'engagement de tous et aussi aux pêcheurs amateurs (concours sciences participatives), cet aménagement est une vraie réussite, en témoignent les différents résultats obtenus. Une étude similaire vient de voir le jour sur le secteur de Camon afin d’analyser le comportement des adultes reproducteurs sur les connexions transversales qu’offre ce bief.
Dans le cadre des marquages de brochets réalisés par la Fédération de pêche et de l’important travail de suivi, il est important d’imposer la remise à l’eau des brochets, sur ces deux biefs d’étude :
La Somme, du Pont SNCF de Lamotte Brebière au Pont René Gambier à Camon
La Somme, de l’écluse d’Ailly sur Somme à l’écluse de Picquigny
La Fédération de la Somme pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique en vertu de l’article 436-23 du code de l’environnement, exige de tout pêcheur qu'il remette immédiatement à l'eau les brochets capturés sur ces biefs.

Toutes captures : 
Tout poisson capturé devra être remis à l’eau immédiatement sur un linéaire de 200 mètres en aval et 200 mètres en amont de :
- l’écluse de Sailly-Laurette,
- l’écluse de Froissy est instauré.
L’utilisation des bourriches ou tout autre réservoir à poissons est interdit.

Référez-vous à l’Avis Préfectoral Pêche en téléchargement en bas de cette page,.

Poissons indigènes ou exotiques ? Quelle démarche à suivre suite à une capture ?
 
En France, l’arrêté du 17 décembre 1985 du code de l’Environnement fixe la liste des espèces représentées dans nos cours d’eau.
Ainsi les espèces non représentées sont :  l’amour Blanc, le gobie à taches noires, le gobie demi-lune, le gobie buhotte, l’aspe, le carassin argenté, la carpe argentée et le Saumon rose du Pacifique.
D'autres espèces déjà acclimatés et bien présentes sont soumises à réglementation, les espèces susceptibles de créer des désordres biologiques (article R 432-5 du code de l’Environnement), deux poissons sont concernés : la perche soleil et le poisson chat.
Plus récemment est apparu le terme d’espèces exotiques envahissantes (EEE). Il s’agit d’espèces qui ne sont pas naturellement présentes dans le milieu et dont l’introduction par l’Homme, volontaire ou non, menacent les écosystèmes, les habitats naturels ou les espèces autochtones. La liste est définie par l’arrêté du 10 mars 2020, elle est régulièrement mise à jour. Actuellement, les espèces de poissons concernées sont la perche-soleil, le pseudorasbora, le goujon de l’amour et le balibot rayé. Plusieurs espèces d’écrevisses sont aussi classées EEE : écrevisse américaine, de Californie, de Louisiane, écrevisse à pinces bleues et écrevisse marbrée. 
Pour toutes ces espèces, il est :
- Interdit d’utiliser ces poissons comme appât mort ou vif,
- Interdit de les transporter vivants,
- Interdit de les introduire sur le territoire.